Publié le 22 juillet 2021 Mis à jour le 22 juillet 2021

L’Institut national de la propriété industrielle* établit et publie chaque année le palmarès de ses principaux déposants de brevets selon le nombre de demandes de brevets publiés. A ces résultats s’ajoute cette année le palmarès Invention dans le monde des déposants français de brevets 2019. Découvrez le positionnement de l’université dans ces palmarès.


Palmarès des principaux déposants de brevet à l’INPI 2020

Ce palmarès a pour objectif d’analyser les 50 premiers déposants de brevets mais également de présenter un classement par catégorie de déposants (grandes entreprises, ETI, PME, établissements d’ESR et de l’Etat) et par région.
Les demandes de brevets publiées en 2020 correspondent à des inventions dont la demande de protection a été faite 18 mois avant la publication, c’est-à-dire entre le 1er juillet 2018 et le 30 juin 2019, et n’inclut donc pas encore la période de crise sanitaire.

Au niveau national, le palmarès est largement dominé par les grands groupes (Groupe PSA, SAFRAN, Groupe VALEO, etc.) mais il est à noter que la place de la recherche publique progresse par rapport à 2019.

Au plan régional, 807 demandes de brevets ont été publiées à l’INPI en 2020 provenant de déposants français ayant une adresse en région Occitanie.
L’université Toulouse III – Paul Sabatier, avec 15 demandes, se classe comme premier déposant parmi les établissements de recherche, d’enseignement supérieur et établissement de l’Etat.
 

 

Palmarès Invention dans le monde des déposants français de brevets en 2019

Un addendum complète cette année le palmarès des principaux déposants de brevets à l’INPI grâce à deux palmarès sur l’activité en 2019 des déposants français de brevets dans le monde, mettant en évidence les déposants français qui déposent leurs brevets dans des offices étrangers.

L’université fait partie du palmarès Invention des 50 premiers déposants français de demandes de brevets prioritaires publiées en 2019 dans les huit principaux offices de propriété industrielle. Elle arrive à la 48e place avec 37 demandes de brevets publiées en 2019 dont 40,5% issues de l’INPI. Six autres universités françaises font parties de ce palmarès, et se situent entre le 30e et le 48e rang.

Ce palmarès met en lumière les inventions des entreprises françaises et des établissements de recherche, d’enseignement supérieur et établissements de l’État d’après les demandes de brevets prioritaires. Cette prise en compte permet de ne comptabiliser qu’une seule fois une même invention.

Source : Mickaël Chion, Emmanuelle Fortune, Laurence Sekkat (2021), « Palmarès des principaux déposants de brevets à l’INPI 2020 », INPI, juin 2021.

*L’Institut national de la propriété industrielle (INPI) est un établissement public qui agit en faveur du développement économique par ses actions de valorisation de l’innovation : enregistrement et délivrance des titres de propriété industrielle ; réception et instruction des demandes d’indications géographiques.